28/05/2022 – Une simulation internationale réalisée en 2021 a permis de « prévoir » l’épidémie actuelle de variole du singe – par Mary Kay Linge

Lors de la Conférence de Munich sur la sécurité, en mars 2021, un exercice de simulation étrangement précis a porté sur une épidémie de variole du singe. La maladie « hypothétique », rare et potentiellement mortelle, s’est déclarée exactement au même moment que la maladie réelle.

La Nuclear Threat Initiative (NTI), une organisation à but non lucratif fondée par le magnat américain des médias Ted Turner et l’ancien sénateur démocrate Sam Nunn, a réuni un groupe de 19 experts – dont des responsables gouvernementaux des États-Unis et de la Chine, des représentants de l’Organisation mondiale de la santé et de l’ONU, ainsi que des chercheurs de la Fondation Bill et Melinda Gates et de grandes entreprises pharmaceutiques – afin d’élaborer des réponses à une attaque bioterroriste de type « 12 singes ».

Le scénario fictif, parrainé par Dustin Moskovitz, cofondateur de Facebook, et son organisation à but non lucratif Open Philanthropies, reposait sur la diffusion secrète d’un virus de la variole du singe amélioré en laboratoire, qui a fini par tuer 271 millions de personnes au cours d’une pandémie mondiale de 19 mois.

La date de lancement imaginaire de la simulation était le 15 mai 2022, soit la semaine qui a marqué le début réel de la première épidémie internationale de la maladie virale, plus d’un an après la réunion du groupe mondialiste.

La date du 15 mai 2022 est vérifiable sur le document officiel du NTI « Strengthening Global Systems to Prevent and Respond to High-Consequence Biological ThreatsResults from the 2021 Tabletop Exercise Conducted in Partnership with the Munich Security Conference », rédigé en novembre 2021 en page 10 (Monkeypox – Move 1).

En juillet 2020, en pleine épidémie de coronavirus, la Fondation Gates a subventionné le programme du NTI « Soutenir le développement et la publication de l’indice mondial de sécurité sanitaire (Global Health Security Index) » pour 1,000,045 de dollars. (voir photos plus bas)

En 2019, un exercice sur table tout aussi fortuit, organisé par le Johns Hopkins Center for Health Security, ainsi que par le Forum économique mondial et la Fondation Gates, a fait apparaître une pandémie dévastatrice de coronavirus – quelques mois seulement avant le début de la vraie pandémie.

Source :   https://nypost.com/2022/05/28/monkeypox-simulation-in-2021-predicted-current-outbreak

Autres infos importantes :

– Le 18/02/2022, lors de la conférence de Munich sur la sécurité, Bill Gates a annoncé qu’ il y aura une autre pandémie avec un agent pathogène différent : https://lesbelgessereveillent.be/b-gates-2022-il-y-aura-une-autre-pandemie-un-agent-pathogene-different

– Le 04/11/21, lors d’une interview pour PolicyExchangeUK, Bill Gates annonce qu’il a demandé à l’OMS de créer un groupe de travail sur les pandémies pour un budget d’un milliard de dollars afin demener des « jeux de germes ». Il évoque la possibilité d’un acte terroriste avec des fioles de varioles dans des aéroports : https://lesbelgessereveillent.be/b-gates-2021-et-si-un-terroriste-amene-la-variole-dans-des-aeroports

– Un traitement existe pour soigner la variole du singe : https://lesbelgessereveillent.be/variole-du-singe-etude-pubmed-un-traitement-existe-la-doxycycline