Masques

Le masque est utilisé dans un contexte bien particulier, par exemple, en salle d’opération, avec filtrage d’air continu, masque stérile et jeté immédiatement après un acte chirurgical.

Et même dans ce contexte, le masque ne protège pas des infections virales : il sert à éviter de contaminer les plaies ouvertes avec les bactéries. Pas les virus comme les corona qui font quelques dizaines de nanomètres et passent à travers les mailles des masques grand public dans un sens et dans l’autre !

Articles avec avis médical

LE MASQUE – peut-il se transformer en « nid à bactéries » ?

Un masque en tissu est-il sûr lorsque les températures estivales et la chaleur de l'haleine le réduisent en une protection humide et potentiellement pleine de microbes ? La microbiologiste Sarah Lebeer (UAntwerpen) estime que "Bien que les microorganismes présents sur...

Dr P. SACRE – Le port continu des masques aggrave la contamination

Le port continu des masques aggrave la contamination ! Cette affirmation est basée sur des arguments scientifiques et médicaux. L’air, une fois expiré, est réchauffé, humidifié et chargé de CO2. Il devient un milieu de culture parfait pour les agents infectieux...

Pr C. DE BROUWER – Port du masque : une hystérie collective ?

Aujourd’hui, nous sommes face à une pression populaire extrêmement forte pour le port d’un masque, n’importe lequel. Et si on regardait la situation de façon rationnelle ? https://www.contrepoints.org/2020/07/11/375554-port-du-masque-une-hysterie-collective

Articles sur la législation

Articles généraux