28 juin 2021 – Le sénateur Ron Johnson a tenu une conférence de presse à Milwaukee, Wisconsin, avec des familles américaines qui partagent leurs expériences concernant les effets indésirables des vaccins COVID-19.

Parmi les personnes qui se sont jointes au panel du sénateur Johnson, il y a :

1) Kristi Dobbs, hygiéniste dentaire du Missouri.

« J’ai l’impression d’avoir une petite décharge électronique qui parcourt mon corps, comme si j’étais coincée dans une chaise vibrante, comme si j’y étais collée, et que ça ne s’arrêtait jamais. J’ai des tremblements dans les mains, ce qui me fait craindre de ne plus pouvoir exercer mon métier d’hygiéniste. Et j’ai tellement peur d’avoir un problème neurologique après cela, comme la maladie de Parkinson », a déclaré Kristi Dobbs, qui ajoute que ses effets secondaires comprennent la douleur, la paresthésie et les palpitations cardiaques. »

2) Maddie de Garay, qui s’est portée volontaire pour l’essai du vaccin Pfizer lorsqu’elle avait 12 ans et qui se trouve maintenant en fauteuil roulant.

« Pourquoi n’est-elle pas redevenue normale ? Elle allait parfaitement bien avant cela. Elle a bien fait d’essayer d’aider tous les autres et ils ne l’aident pas ici », a déclaré Stephanie de Garay, la mère de Maddie. La mère de Maddie a déclaré que sa fille s’était rendue neuf fois aux urgences et qu’elle avait été hospitalisée trois fois.

« Tout ce que nous voulons, c’est que Maddie soit vue, entendue et crue, car elle ne l’a pas été. Et nous voulons qu’elle reçoive les soins dont elle a désespérément besoin, afin qu’elle puisse retrouver une vie normale », a déclaré Stephanie de Garay, en larmes.

Cliquez sur l’image pour voir un extrait traduit FR