Peut-on faire un lien entre paracétamol (Dafalgan …) et aggravation du Covid ? Oui, selon un chimiste, un médecin et un soignant. Soit par une baisse de l’activité de l’interféron (antiviral produit par l’organisme) ou une baisse du glutathion.

22/08/2021 – Jean Umber, ancien chimiste à l’ENS St Cloud : Non, en cas de Covid, le paracétamol ne doit pas être utilisé « en attendant d’aller mieux » car vous « irez » en vous aggravant. Son étude porte à penser que le paracétamol a favorisé l’apparition de difficultés respiratoires au bout du temps nécessaire pour que la quantité de glutathion cellulaire devienne insuffisante pour gérer le métabolisme d’absorption de l’oxygène.
Pour en savoir plus : https://www.aimsib.org

06/01/2021 – FranceSoir – « Covid-19 : le paracétamol aurait-il tué ? » – Le paracétamol, employé à tour de bras chez tous les malades aura pu être délétère, et avoir précipité l’évolution vers la phase inflammatoire mortelle de la maladie. Tout ceci était pourtant connu.
Pour en savoir plus : https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes

08/01/2022 – Un soignant lors d’une  manifestation en France à Nîmes affirme que cette molécule est à l’origine de nombreuses hospitalisations :
https://www.youtube.com
https://www.youtube.com

06/10/2021 – Des recherches ont, par contre, révélé une association entre l’aspirine à faible dose et la diminution de la gravité du covid et des décès.
Pour en savoir plus : https://www.jpost.com/health-and-wellness