FRANCE – En mai 2021, Mauricette, 72 ans, a reçu ses injections Pfizer. 15 jours après la 2ème dose, elle commence à avoir des symptômes handicapants comme en témoigne son mari, Marc Doyer, pour RT France, l’émission Ligne Droite et le journal Oise Hebdo (voir plus bas).

Mauricette a été diagnostiquée avec la maladie de Creutzfeldt-Jakob, maladie neurodégénérative dues à des prions principalement caractérisée par une démence et des troubles de l’équilibre.

Marc Doyer s’est occupé de sa femme hospitalisée à son domicile dans un état quasi catatonique jusqu’à son décès le 4 mai 2022. Dans l’émission « Touche pas à mon poste » , il révèle que pour son médecin, le « vaccin » est en cause.

Marc Doyer a milité chaque jour pour faire connaître le cas de Mauricette et posté régulièrement sur tweeter sur l’état de santé de sa femme. (voir vidéos plus bas).

Il dit avoir déjà recueilli plusieurs témoignages de cas similaires. « J’en suis à 13 cas de Creutzfeldt-Jakob qui m’ont été dénoncés en l’espace de 3 semaines, survenus 15 jours après deuxième injection Pfizer; j’ai des témoignages : par exemple, une fille de 12 ans, qui, à la première injection a eu des tremblement des membres supérieurs de style Parkinson, j’ai un autre jeune qui, à 14 ans, a eu des douleurs abdominales, il est sous morphine depuis une semaine, c’est une roulette russe ce vaccin « 

Il a rejoint le collectif Vérity : « J’ai décidé d’agir pour ne plus subir ! C’est pour cela que je choisis d’être porte-parole de cette plate-forme indépendante, outil indispensable pour centraliser tous les témoignages des victimes de cette vaccination et que cela soit mis en lumière »

Cliquez sur l’image pour voir son témoignage sur « RT France »

Cliquez sur l’image pour voir son témoignage dans l’émission « Ligne droite »

Cliquez sur l’image pour voir son interview dans le Journal « Oise Hebdo »

Ses vidéos personnelles