15/03/2022 – L’actrice Lola Dewaere témoigne des effets secondaires suite à 1 dose de Pfizer et 1 autre de Moderna : « des caillots de sang de la taille d’une balle de tennis ! »

La fille du célèbre acteur Patrick Dewaere, Lola Dewaere Bourdeaux, n’en peut plus, elle vit un enfer sur terre. Depuis sa vaccination anti-covid, l’actrice a des douleurs inimaginables qui pourrissent son existence.

Elle s’est faite vacciner en août 2021 avec l’injection Pfizer, ce qui ne l’empêchera pas d’attraper un variant covid, qu’un dépistage a confirmé cinq minutes après son injection. S’ensuivront des règles irrégulières : « Mes règles commencent à être perturbées légèrement au niveau des flux et de la durée ». Pendant ses tournages, elle fera plusieurs petits malaises vagaux.

Lola accusera le coup, pensant que le rythme du tournage dans son rôle de commandante de police dans la série de France 2, Astrid et Raphaëlle, en était la cause.

Fin décembre 2021, elle se fera vacciner à nouveau avec l’injection Moderna et n’aura dès lors plus de règles pendant trois mois et ressentira de grosses douleurs. « J’ai eu des douleurs inimaginables, comme si mon corps cherchait à expulser quelque chose qui était bloqué, mais n’y arrivait pas ».

Son compagnon a failli appeler les urgences plusieurs fois tellement il a eu peur de la voir recroquevillée de douleur dans le lit, à ne pas pouvoir poser un pied par terre. Avec des migraines hyper douloureuses, rideaux fermés et un SPM (syndrome prémenstruel) encore plus fort.

Ayant manqué deux cycles, à 42 ans, l’actrice pense à la préménopause et va chez le médecin qui lui prescrira des prises de sang afin de s’en assurer. Le samedi 12 mars 2022, ses règles reviennent qu’elle décrira comme des hémorragies avec des caillots de sang de la taille d’une balle de tennis. « J’ai toujours eu tendance à avoir des règles très très abondantes, mais là je vous parle d’hémorragies, de film d’horreur, vous voyez la scène de « Shining » avec le sang qui arrive à grande vitesse et inonde le couloir de l’hôtel ? Bah le couloir c’est moi, donc je dois aller tous les jours tourner avec une culotte prémenstruelle + une serviette par-dessus + un tampon et je dois me changer toutes les 10 min, car même ces triples protections ne suffisent pas ! »

Lola Dewaere n’en peut plus. À défaut de pouvoir fermer l’œil, elle vit un cauchemar éveillé entre les douleurs, la fatigue, l’abondance des règles. « La nuit je ne dors pas, je dois me changer toutes les 15 min toujours avec triple protection ! Je suis lessivée, j’ai mal, c’est un cauchemar. Je ne sais pas comment je fais pour encore tenir debout et réussir à tourner. Je vais tout de même faire ces prises de sang en rentrant à Paris, je vous en dirai plus… mais depuis cette dernière dose, ma vie est cauchemardesque ! »

Sources :
Sa page Instagram ( voir photo plus bas)
https://lemediaen442.fr
https://www.rtl.fr
https://www.voici.fr