Vidéo du 23 juin 2021 : « Doctors worldwide warn for the vaccines »
Les intervenants sont des citoyen(ne)s de formation scientifique de diverses nationalités.

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo + RETRANSCRIPTION ci-dessous 

RETRANSCRIPTION

  • Dr. Carrie Madej (USA)

« Mon nom est Dr. Carrie Madej. Je suis interne en médecine aux Etats-Unis. J’ai eu ma propre clinique et j’ai été directrice médicale de deux cliniques différentes tout en étant médecin traitant pour les étudiants en médecine au cours des 19 dernières années.

Je suis ici pour vous dire qu’il n’y a pas de pandémie mondiale pour le COVID-19. Nous utilisons des mécanismes de test appelés PCR qui n’ont jamais été indiqués ou créés pour diagnostiquer une quelconque infection. Ce n’est pas la façon dont nous devrions diagnostiquer. De plus, les hôpitaux et les médecins reçoivent des incitations financières pour diagnostiquer le COVID-19.

En plus de cela, nous avons de multiples erreurs de laboratoire qui se produisent dans le monde entier encore et encore, indiquant plus de faux positifs. En plus de cela, je suis ici pour vous dire que je ne prendrai pas le vaccin COVID-19 et que je ne recommanderai pas le vaccin COVID-19 à aucun de mes patients. Ce vaccin est expérimental sur la race humaine car ils proposent d’utiliser de l’ARN messager modifié ou de l’ADN modifié synthétique au corps humain. C’est la première fois que cela sera lancé sur la race humaine. Nous ne savons pas ce qui pourrait nous arriver.

En outre, ils proposent d’utiliser la technologie des nano lipides ou la nanotechnologie sur la race humaine également. Il y a tellement de choses horribles qui peuvent nous arriver et nous devons enquêter avant d’aller de l’avant. C’est mon cri d’alarme au monde. »

  • Dr. Andrew Kaufman (USA)

 » Mon nom est Andrew Kaufman. Je suis médecin et psychiatre légiste certifié. Cette pandémie n’est pas une vraie pandémie médicale. L’inocuité et l’efficacité du vaccin COVID-19 n’ont pas été prouvées, car il n’y a pas eu assez de temps. En outre, il n’existe pas de définition claire d’une nouvelle maladie contre laquelle il peut être testé. Aucun virus n’a été purifié ou démontré comme étant la cause d’une maladie. Il n’y a donc pas de cible pour un vaccin. Cependant, l’essentiel est que, puisqu’il n’y a pas eu de décès supplémentaires liés à une nouvelle maladie, il n’y a tout simplement pas besoin d’un nouveau vaccin. »

  • Dr. Hilde de Smet (BELGIQUE)

« Bonjour, je m’appelle Dr. Hilde De Smet, je suis médecin belge. Et je voudrais dire que notre nouveau vaccin COVID-19 n’est pas sûr et qu’il n’y a pas de pandémie médicale mondiale. Depuis près de 20 ans, l’industrie pharmaceutique tente de mettre au point des vaccins Corona mais n’y est jamais parvenue car elle a constaté, lors des essais sur les animaux, que l’exposition au niveau virus de type sauvage entraînait de graves effets secondaires et des maladies auto-immunes. Ces maladies auto-immunes sont comparables aux complications que nous avons observées chez certains patients du COVID-19. Aujourd’hui, sous prétexte d’une pandémie mondiale, l’industrie pharmaceutique a l’autorisation de se passer des essais sur les animaux. Cela signifie que nous, les humains, serons les cobayes et que nous pourrions subir de graves effets secondaires lorsque nous serons exposés à de nouveaux virus. »

  • Dr. Nils Fosse (NORVEGE)

« Je suis le Dr. Nils R. Fosse, médecin à Bergen, en Norvège. Le vaccin COVID-19 n’a pas été prouvé sûr et efficace. Il s’agit d’une nouvelle technologie qui a été testée sur quelques milliers de personnes en quelques mois. Veuillez faire vos propres recherches. Il ne s’agit pas d’une véritable pandémie médicale. Les taux de mortalité en Norvège ne sont pas plus élevés que la moyenne ici. »

  • Dr. Elizabeth Evans (ANGLETERRE)

« Dr. Elizabeth Evans, médecin à la retraite et cofondatrice de l’Alliance britannique pour la liberté médicale. La sécurité et l’efficacité des vaccins COVID-19 ne sont pas prouvées. Nous pensons qu’il est imprudent et inutile de déployer ces vaccins essentiellement expérimentaux, qui utilisent une technologie ARNm totalement nouvelle, auprès de millions de personnes alors qu’il n’existe que des données limitées sur la sécurité à court terme, aucune preuve de leur capacité à prévenir la transmission du virus et aucune donnée sur la sécurité à long terme permettant d’exclure les effets négatifs tardifs tels que les maladies auto-immunes, l’infertilité et les cancers. »

  • Dr. Mohammed Adil (ANGLETERRE)

« Je suis le Dr. Mohammed Adil, du Royaume-Uni. Je suis membre du Collège Royal des Chirurgiens du Royaume-Uni et chirurgien consultant. Je travaille pour les services de santé nationaux depuis 30 ans avec un bilan irréprochable. Je suis président de l’organisation nishtarienne mondiale, de l’association médicale pakistanaise du Royaume-Uni. Et récemment, nous avons développé l’alliance mondiale des médecins en collaboration avec des milliers de professionnels de la santé dans le monde.

Récemment, nous avons eu un webinaire très réussi, qui a été visionné par des millions de personnes à travers le monde. Je suis debout pour la cause de l’humanité, surtout dans la situation actuelle d’un effet dévastateur dû au Coronavirus, et cette restriction imposée au public à répétitions. »

  • Dr. Vernon Coleman (ANGLETERRE)

« Les médecins ne sont pas autorisés à questionner le COVID-19 en public; le matériel contenant la vérité sur la prétendue maladie et le vaccin sont interdits. Au cours de l’année écoulée, j’ai été diabolisé, on m’a menti et ma carrière de 50 ans et ma réputation ont été réduites à néant par les promoteurs d’une pandémie qui n’a jamais existé et d’un vaccin qui n’a jamais été nécessaire. Toute l’arnaque COVID-19 est, comme je l’ai dit en mars 2020, le plus grand canular de l’histoire. Le principe du consentement éclairé est essentiel en médecine. Mais les patients qui sont maintenant vaccinés ne peuvent pas donner leur consentement éclairé car ils n’ont pas été informés. Heureusement, il existe des sites tels que Brand New Tube, qui proposent des vidéos non censurées de médecins qui ont été censurés ou interdits ailleurs. »

  • Dr. Dolores Cahill (ANGLETERRE)

« Je suis le professeur Dolores Cahill. Je suis biologiste moléculaire et une immunologiste. Et nous avons de bonnes nouvelles.
Le Coronavirus et le confinement n’étaient pas aussi sévères qu’on le disait, nous savons que nous pouvons traiter les symptômes du COVID-19 avec beaucoup de succès grâce aux vitamines D, C et au zinc et ce sont des médicaments très sûrs. Et donc, le confinement et les mesures comme la mise en quarantaine, la distanciation sociale et les masques n’étaient pas nécessaires. Et un vaccin n’est donc pas non plus nécessaire. Il n’y a jamais eu de vaccin homologué à base d’ARN.
Et ce n’est pas parce qu’il y a eu beaucoup d’essais cliniques mais dans les études de sécurité, il y a eu des effets indésirables importants et des décès chez les animaux qui ont utilisé ces études au cours des 20 dernières années. »

  • Zac Cox (Royaume-Uni)

« Mon nom est Zac Cox. Je suis un dentiste holistique et un homéopathe. Je suis un membre fondateur de l’Alliance mondiales des médecins. Je crois que la pandémie est fondamentalement terminée et qu’elle l’était déjà cet été. Je suis également convaincu qu’il n’existe aucune donnée sur la sécurité à long terme des vaccins COVID. Cela signifie qu’ils font essentiellement des expériences sur nous, ce qui est contraire au code de Nuremberg.
Je ne prendrai pas le vaccin. »

  • Dr. Anna Forbes (ANGLETERRE)

« Bonjour, je suis le Dr. Anna Forbes. Je suis un médecin britannique qui représente l’Alliance britannique pour la liberté médicale. Il s’agit d’un groupe croissant de médecins, de scientifiques, d’universitaires et d’avocats. Nous pensons que le risque pour la santé publique lié au SARS COV-2 a été surestimé en raison d’une mauvaise présentation des données et d’une utilisation inappropriée du test PCR.
Nous demandons la préservation du consentement éclairé, du choix médical et de l’autonomie corporelle. En tant que médecins, nous pensons qu’il est absolument crucial de préserver cela. Merci. »

  • Dr. Ralph Sundberg (SUEDE)

« Je suis Ralph Sundberg, docteur en médecine et en philosophie, ancien professeur associé en chirurgie de transplantation à l’Institut Karolinska. Mon opinion sur cette crise Coronavirus est que le test PCR est inexact. Il provoque en fait beaucoup de faux positifs. Nous avons donc peur de la vaccination et je n’ai pas confiance en ce vaccin. »

  • Dr. Johan Dennis (BELGIQUE)

« Je suis le Dr. Johan Dennis, de Belgique. Le vaccin Corona n’a pas été prouvé sûr ou efficace. Il n’y a pas d’urgence médicale. C’est une fausse pandémie. Le coronavirus est, en termes de nocivité, de mortalité et de transmissibilité, comparable à une grippe saisonnière.
Et je ne peux que rejeter les mesures extrêmement disproportionnées qui sont prises par nos gouvernements. Il n’y a pas de situation d’urgence.
Tout a été orchestré pour que vous ayez suffisamment peur pour accepter le vaccin. Ce vaccin n’est tout simplement pas prouvé sûr.
Son développement est trop court, nous n’avons aucune idée de ce que seront les effets à long terme. Cela nécessite beaucoup plus d’investigations.
Il n’y a pas de hâte ou d’urgence, cela pourrait éventuellement changer votre ADN. C’est irréversible et irréparable pour toutes les générations futures, une expérience sur l’humanité. Je ne le donnerais jamais à moi-même, à mes patients ou à mes proches. Nous ne sommes pas des cobayes. La nanotechnologie est présente dans ce vaccin. Des nanorobots dans des hydrogels ont été développés à des fins militaires. Tout porte à croire qu’il pourrait faire de vous des marionnettes contrôlables avec votre propre smartphone connecté au réseau 5g et d’une intelligence artificielle.
Ainsi, vous pourriez perdre tout ce qui fait de vous un être humain. Alors, informez-vous bien avant de vous décider. Des informations très utiles peuvent être trouvées sur le site de Robert Kennedy Jr. « Childrenshealthdefense.org » »

  • Dr. Daniel Cullum (USA)

« Bonjour, je suis le Dr. Daniel Cullum, médecin chiropracticien de Turpan, Oklahoma, USA. Il ne s’agit pas d’une véritable pandémie médicale que le monde est en train d’endurer en ce moment. Le vaccin n’a pas été prouvé sûr et efficace. Et je ne prendrai pas et ne le recommanderai pas parce qu’il n’y a pas de vaccin sûr, point final. »

  • Moritz von der Borgh (ALLEMAGNE)

« Mon nom est Moritz von der Borgh. Je travaille comme journaliste dans le domaine des sciences et de la médecine, et je viens d’Allemagne. Ne prenez pas ce vaccin, ce vaccin est dangereux. Cette pandémie est une fraude. »

  • Dr. Anne Fierlafijn (BELGIQUE)

« Mon nom est Anne Fierlafijn. Je suis médecin en Belgique, je suis spécialisée dans les maladies infectieuses chroniques, comme Lyme, Epstein-Barr, les moisissures etc. Le vaccin COVID-19 n’a pas été prouvé sûr et efficace. Et je pense qu’il est inacceptable que toutes les responsabilités aient été levées pour les entreprises qui le produisent. Si les entreprises pharmaceutiques n’assument pas la responsabilité des produits qu’elles fabriquent, comment peuvent-elles s’attendre à ce que les médecins les injectent à leurs patients sans craindre de leur nuire ? De plus en plus, nous constatons qu’il ne s’agit pas vraiment d’une pandémie médicale. Les mesures prises causent bien plus de dommages collatéraux que le virus lui-même. Dans le monde entier, nous constatons que le nombre de cas est faussement présenté afin de pousser la population à un comportement obéissant et à la vaccination. Alors, svp, soyez critiques. Faites vos propres recherches. Et ne vous laissez pas manipuler par les médias. Je pense qu’il est temps de réagir, de défendre votre liberté pour l’avenir de vos enfants. Ne cédez pas à l’anxiété, à la polarisation, au contrôle gouvernemental et à la restriction de votre liberté, le tout sous le faux prétexte d’un virus, car c’est ce qui se passe. »

  • Dr. Tom Cowan (USA)

 » Bonjour, c’est le Dr. Tom Cowan. Et je veux juste rappeler aux gens que nous devons nous souvenir que la santé ne vient pas de l’injection de toxines dans notre corps mais plutôt du fait de décider de ce que signifie être humain et de le poursuivre de tout son cœur. »

  • Dr. Kevin Corbett (ANGLETERRE)

 » Je suis le Dr. Kevin Corbett, infirmier diplômé à la retraite et scientifique de la santé du Royaume Uni. Les vaccins COVID ne sont pas prouvés sûrs ou efficaces. Le COVID n’est pas une véritable épidémie médicale. Les vaccins utilisent des produits synthétiques qui vont altérer vos gènes et permettre le suivi de votre statut vaccinal et produire des réactions chimiques dangereuses. Les scientifiques demandent donc l’arrêt immédiat de toutes les vaccinations COVID. La véritable épidémie est la peur et l’hystérie. Elle a commencé en Chine et s’est rapidement propagée via l’Organisation mondiale de la santé. L’hystérie a été accélérée par des entreprises qui ont tiré des bénéfices de la vente de test médicaux défectueux, de médicaments antiviraux toxiques et aujourd’hui de vaccins potentiellement dangereux et non prouvés.
Les précautions standard qui protègent notamment le public ont été ignorées en raison de l’ignorance, de l’hystérie et des profits.
Par exemple, les vaccins n’ont pas subi les tests appropriés de la phase 3. Le test COVID, la PCR est défectueux.
Il n’a jamais été examiné de manière standard par le Service national de santé de Royaume-Uni, et il ne devrait jamais être utilisé sur des personnes malades ou ne présentant aucun symptôme. Vous pouvez lire les failles du test PCR sur le site www.cormandrostenreview.com. »

  • Dr. Barre Lando (USA)« Je m’appelle Dr. Barre Lando et j’ai traité de nombreux enfants victimes de vaccins. En raison de l’absence de tests appropriés et des conditions fallacieuses entourant la prétendue pandémie, je mettrais fortement en garde toute personne envisageant de prendre le vaccin COVID-19. »
  • Kate Shemirani (ANGLETERRE)« Je suis Kate Shemirani, infirmière naturelle dans un monde toxique. Est-ce que je crois qu’il y a une pandémie ? Absolument pas. Il n’y a aucune preuve de cela. Est-ce que je crois que le COVID-19 existe ? Absolument pas. Cela n’a jamais été prouvé. Est-ce que je crois que la population a besoin de ce nouveau vaccin dangereux COVID-19 qui n’a pas fait l’objet d’essais de sécurité et qui ne l’a jamais été auparavant ?
    Absolument pas. Personne n’en a besoin. Est-ce que je crois que notre gouvernement devrait être arrêté pour un possible génocide ? Absolument. »Sandy LunØe (NORVEGE)

    « Je m’appelle Sandy Lunoe, pharmacienne à la retraite et je vis en Norvège. La sécurité et l’efficacité des vaccins COVID 19 ne sont pas prouvées. Je vais me concentrer sur deux questions de sécurité. Les vaccins comportent un risque de facilitation de l’infection par les anticorps. Au lieu de protéger contre l’infection, le vaccin peut en fait aggraver la maladie lorsqu’une personne vaccinée est infectée par le virus.
    Deuxièmement, au Royaume-Uni, l’agence de réglementation des médicaments et des produits de santé a fait une demande urgente, je cite: « L’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) recherche de toute urgence un outil logiciel d’intelligence artificielle pour traiter le volume élevé attendu de réactions ou effets indésirables lié au vaccin COVID-19. »

  • Borris Dragin (SUEDE)

« Je m’appelle Boris Dragin et je suis un acupuncteur agréé basé en Suède. Je dirige une clinique privée de médecine complémentaire depuis plus de 40 ans. Cette pandémie COVID n’est pas une vraie pandémie ! C’est une attaque contre les droits de l’homme, notre liberté et nos sociétés. Il faut être complètement fou pour accepter un vaccin expérimental non testé provenant d’un fabricant criminel qui bâcle ses programmes de sécurité et tire d’énorme profits de la pression exercée sur les gens pour qu’ils le prennent. Et vous pensez vraiment qu’il y a une compagnie d’assurance quelque part dans le monde qui oserait assurer un tel vaccin ? Que nos « dirigeants » et tous les autres partisans de ce mélange toxique le prennent. »

  • Dr. Piotr Rubas (POLOGNE)

« Bonjour à tous. Je m’appelle Dr. Piotr Rubas. Je viens de Pologne. Je travaille comme interniste en Allemagne, actuellement sous le nom de Honorata. Je suis fermement en désaccord sur le fait de se faire vacciner avec cette préparation expérimentale appelée vaccin Corona.
Premièrement, tout nouveau vaccin doit être soumis à une période d’essais cliniques d’au moins cinq ans.
Deuxièmement, pourquoi devrais-je exposer mon corps à une inconnue due au virus, dont le taux de mortalité est similaire à celui du virus de la grippe saisonnière ? »

  • Dr. Natalia Prego Cancelo (ITALIE)

« Le vaccin COVID-19 n’a pas été prouvé sûr et efficace. Il ne s’agit pas d’une véritable pandémie. »

  • Dr. Rashid Buttar (USA)

« Je veux que vous vous rappeliez que chacun d’entre vous est indépendamment un phare de lumière pour ceux qui vous entourent. Alors montrez l’exemple, levez-vous, continuez à vous battre, continuez à vous exprimer, surtout pour vos enfants. Permettez à vos enfants de voir ce que cela signifie d’être libre. Permettez à vos enfants d’être témoins de votre héroïsme et du fait que vous êtes prêt à vous lever et à faire ce qui est juste, indépendamment de ce qui se passe autour de vous. »

  • Dr. Nour De San (BELGIQUE)

 » Ce n’est pas le principe du vaccin le problème aujourd’hui, le problème c’est qu’on essaie de nous faire croire qu’il a été possible en moins d’un an de développer des nouveaux vaccins contre une nouvelle maladie en utilisant en plus dans certains cas de nouvelles technologies adjuvantes et ce à très très large échelle. Donc cela ne va pas être une population ciblée qui va être vaccinée, ça va être à peu près tout ce qui peut être vacciné sur terre. Or, toute personne qui a travaillé dans le vaccin sait qu’on a besoin de temps pour pouvoir connecter suffisamment de données pour assurer l’efficacité et la sécurité d’un vaccin et en comprendre les tenants et les aboutissants. »

  • Dr. Kelly Brogan(USA)

« Pendant la majeure partie du siècle, la vaccination s’est appuyée sur une science corrompue, propagande et suppression systémique du véritable consentement éclairé. avec le vaccin COVID, nous atteignons un point d’inflexion où la vérité est disponible pour tous. Allez-vous confier votre santé à des technocrates eugénistes subventionnant les produits pharmaceutiques OGM et la 5G ?
Ou verrez-vous à travers leurs revendications un agenda transhumaniste qui vise à vous déposséder de la confiance que vous avez en votre corps, de tout ce qui concerne votre propre vie, et même du tissu de votre propre humanité. La vaccination est une pénétration du corps, de l’esprit et de l’âme par l’Etat. Le vaccin COVID-19 n’a pas été prouvé sûr et efficace. Il ne s’agit pas d’une véritable pandémie médicale. »

  • Konstantin Pavlidis (ANGLETERRE)

« Je m’appelle Konstantin Pavlidis et je suis professeur de sciences cognitives, chercheur biomédical et praticien en soins intégratifs à Londres. Je pense que le virus COVID-19 n’est pas une vraie pandémie médicale. Et pour cette raison, le vaccin qui est produit n’est pas prouvé sûr ou efficace parce qu’il y a quatre stades:

• le stade asymptomatique,
• le stade de développement où il y a manifestation de symptômes,
• le virus convainc les lymphocytes T qu’il n’est pas un envahisseur, puis il s’introduit dans le système immunitaire,
• et enfin, la quatrième étape est le déclin de la présence du virus, qui est indétectable par tout test et n’est pas présent dans les liquides corporels.

L’ADN viral devient une partie de l’ADN des cellules immunitaires de l’hôte. C’est pour cette raison qu’aucun test COVID n’est vraiment précis et qu’aucun vaccin produit ne pourrait l’être, car il oblige le système immunitaire à réagir comme s’il s’agissait d’une véritable attaque virale, ce qui déclenche des monocytes dans le but d’accéder aux cellules de la mémoire immunitaire. Ces actions se manifestent par des symptômes, par exemple une fatigue chronique, des contractions musculaires ou des troubles de santé mentale allant de la dépression aux tendances suicidaires.
Et tous ces éléments sont en fait des effets secondaires de l’influence des vaccins. »

  • Dr. Sherri Tenpenny (USA)

« Sachez que lorsqu’ils développent ça, c’est sous l’égide de la loi de 2005 (prep act). Ils ont une protection totale de la responsabilité, vous ne pouvez pas les poursuivre et vous n’avez aucun recours si ce vaccin vous fait du tort. Ils essaient de développer un vaccin contre le coronavirus depuis 2002, depuis que nous avons eu le SRAS, et toutes les études animales qu’ils ont réalisées, en particulier sur les furets, dont le système immunitaire imite le plus le système immunitaire humain adulte, les études sur les furets, les lapins et les rats, tous les animaux se sont retrouvés avec une réponse immunitaire paradoxale dans laquelle les niveaux d’anticorps qui étaient très élevés, ont en fait accéléré l’infection, l’ont aggravée et ont permis aux morceaux de virus de pénétrer dans la cellule et d’être incorporés dans l’ADN du récepteur du vaccin par un processus appelé transduction. Cette transduction place de manière irréversible ce virus dans votre ADN et transforme vos cellules. »

  • Senta Depuydt (BELGIQUE)

« Bonjour, je suis Senta Depuydt, je suis journaliste indépendante, et je représente Children’s Health Defense en Europe pour Robert Kennedy Jr. Nous voulons vous alerter sur le fait que les vaccins COVID actuels sont un produit expérimental basé sur l’injection de matériel génétique dans nos cellules. Et le risque d’utiliser ces nouvelles technologies sur les humains et l’environnement est inconnu alors qu’elles pourraient avoir des conséquences irréversibles.
En avril, la loi ACT-Accelerator de l’Union européenne a permis aux producteurs de vaccins d’avoir un laissez-passer pour la sécurité.
Et le 15 juillet, le Parlement européen a accepté de supprimer la nécessité d’une évaluation des risques exigée par la réglementation sur les OGM.
Cette décision a été prise en 10 jours. Il n’y a eu aucun rapport scientifique, aucune audition au sein de la Commission de santé, aucun débat et aucun amendement avant ce vote. Ainsi Children’s Health Defense Europe a demandé l’annulation de cette décision à la Cour européenne de justice au Luxembourg.
Veuillez partager cette information car il est extrêmement important de comprendre que les vaccins COVID actuels ne sont pas prouvés sûrs ou que les législateurs ont abandonné le principe de précaution en accordant une confiance aveugle à des expériences dangereuses. »

  • Dr. Heiko Santelmann (ALLEMAGNE)« Mon nom est Dr. Heiko Santelmann. Je suis médecin allemand. Je travaille maintenant en Norvège. J’ai travaillé avec la médecine générale pendant 40 ans et j’ai fait de la recherche pendant 20 ans, les 10 dernières années surtout sur les vaccins. Je dois signaler qu’il ne s’agit pas d’une véritable pandémie médicale. Et le vaccin COVID-19 n’a pas été prouvé comme étant sûr ou efficace. Je suis d’accord avec le British Medical Journal pour dire que les tests ne sont pas faits honnêtement. L’effet revendiqué de 90% n’est en réalité que de 0,2% si vous étudiez les résultats. Je me demande pourquoi Bill Gates et ses théoriciens de la conspiration ont dépensé des milliards de dollars pour développer un vaccin capable de stériliser les hommes, les femmes et même les enfants à naître ? »

     

  • Dr. Margareta Gruesz-Brisson (ALLEMAGNE)« Des mesures uniformes et forcées dans le cadre médical sont contraire à l’éthique et ne peuvent être appliquées sur une population sans défense, ni comme test ni comme vaccins. Toute intervention médicale, tout test, tout traitement ou tout vaccin ne peut être mis en œuvre que de manière éthique et légale, sur la base d’un examen médical individuel, bien informé du consentement éclairé du patient et de preuves cliniques de l’innocuité hors de tout doute. Merci. »
  • Dr. Mikael Nordfors (SUEDE)

« Mon nom est Mikael Nordfors. Je suis un docteur en médecine de Suède. Et je travaille avec la médecine intégrative. Et il n’y a pas de pandémie.
Le vaccin n’est ni sûr, ni efficace et donner un vaccin non testé à l’humanité entière et les utiliser comme cobayes est une folie totale et rien d’autre. Stoppons ça maintenant. Et c’est encore plus de la folie de le donner aux enfants. Alors que les enfants ne souffrent pas du COVID-19. Personne n’est mort avant l’âge de 15 ans dans mon pays jusqu’à présent. Et ensuite, il n’y a que des effets secondaires, des risques et des coûts. Et c’est un gaspillage d’argent, de vies humaines et de sécurité, donc arrêtez-le maintenant.
Et je parie également qu’il n’y aura jamais un vaccin aussi sûr et efficace que la vitamine D, capable de réduire la mortalité de 50 à 95%, selon le niveau de vitamine D que vous avez dans votre sang. Merci beaucoup. »

  • Dr. Elke de Klerk (HOLLANDE)

« Bonjour, je suis le Dr. Elke de Klerk. Je suis un médecin des Pays-Bas. Je me suis informé sur le vaccin. Et je veux vous parler de trois choses. Tout d’abord, ce vaccin pourrait stériliser les femmes et les jeunes filles. Deuxièmement, ce vaccin pourrait provoquer une interférence virale, un amorçage, puis une tempête de cytokines, ce qui est très dangereux pour la santé des gens. Cela a été constaté chez l’homme et chez l’animal, lors des tests sur des animaux avec d’autres vaccins contre le coronavirus. Et puis troisièmement, ce vaccin pourrait changer votre schéma génétique, votre code génétique, votre ADN pour toujours. Et nous ne savons pas ce que cela va rapporter. Merci beaucoup. Informez-vous, protégez-vous, protégez vos enfants et renseignez-vous. »