Témoignage vidéo poignant d’Agy Lena, ancienne athlète, cycliste, grimpeuse, diplômée en biomédecine. Une vie entière perdue à cause d’une EM/SFC post-virale (Encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique). Maintenant aussi victime du plus dangereux « vaccin » de l’histoire, comme elle l’écrit sur son compte Twitter.

Traduction de sa vidéo ( voir plus bas) : « Voici d’autres nouvelles : les choses vont vraiment, vraiment mal. Cela fait bientôt 1 an depuis cette fléchette empoisonnée et mon état ne s’est pas amélioré du tout. Parfois j’ai l’impression que mon état s’empire. Rien ne m’aide. Me reposer n’aide pas non plus. Le temps ne m’aide pas. Imagine qu’on vous fasse cette piqûre et que vous perdiez toutes vos capacités restantes. Je suis le pire cauchemar de tout patient incarné. Tout ce dont le monde a peur : je suis cette personne. Et cela ne devait pas se passer comme cela. Cela ne serait pas arrivé si on nous avait dit la vérité, s’ils n’avaient pas menti. »

Traduction de son commentaire sur sa page instagram : « Je ne crois plus que je vais aller mieux un jour. Vous savez, parfois, les gens se battent contre une maladie mortelle ou une blessure en étant maintenus en vie à l’hôpital… ils survivent assez longtemps pour être témoins de quelque chose qui était vraiment important pour eux… et à un moment donné, ils abandonnent…
J’ai abandonné. Mentalement, j’ai abandonné. Et je pense que votre corps sait quand vous avez abandonné. Je n’ai pas la force de continuer à croire que quelque chose va changer. Je me suis battue si fort pendant si longtemps pour continuer à croire que je vais passer un cap, que la science va trouver des réponses, que la prochaine intervention va marcher, qu’un miracle va se produire… N’importe quoi… Mais je suis complètement épuisée. Je suis complètement brisée. Il est en fait impossible de continuer à croire. Il est impossible de continuer à exister. Je regarde d’autres personnes aller mieux, des personnes avec un long Covid, avec des blessures de vaccins et ce n’est jamais moi… Avec chaque essai de traitement qui aide les autres, ce n’est jamais moi…

Et ce n’est pas ce genre de « je ne vais jamais aller mieux mais je vais vivre ma meilleure vie avec ce que j’ai » que j’observe chez certaines personnes. Il n’est pas possible de vivre ma meilleure vie. Il n’y a pas une seule chose qui m’apporte de la joie ou du sens. Je n’ai aucune raison de vivre. Ce que j’ai n’est pas suffisant. Ce ne sera jamais, jamais suffisant. Si vous ne me connaissez pas personnellement, n’essayez pas de me convaincre du contraire, car c’est insultant.

Honnêtement, j’attends juste de mourir. J’essaie de me faire à l’idée que je ne connaîtrai plus jamais le bonheur. Que toutes les choses dont j’ai rêvé et que je n’ai pas encore vécues ne le seront jamais. Que c’est fini pour moi. Je vais passer le reste de ma misérable vie au lit, en attendant une issue humaine. Cette vaccination a absolument cimenté mon destin. Elle m’a détruit physiquement et mentalement. Je ne m’améliore pas du tout et rien ne fonctionne.

Je n’arrive absolument pas à accepter ce que cela m’a fait. Surtout mes jambes. Je n’ai vu cela chez aucun patient atteint d’EM, ce qui signifie que même lorsqu’ils trouveront des traitements pour l’EM ou le covid long, je resterai dans cet état. Tout cela parce qu’on m’a fait un lavage de cerveau pour que je prenne cette dose de poison. Sans cela, je pourrais probablement continuer à vivre un peu plus longtemps. »

Son témoignage vidéo

 

 

Ses commentaires sur sa page instagram