10/03/2022 – Albert Bourla, le PDG de Pfizer confirme qu’il n’avait aucune expérience ni maîtrise sur les » vaccins » ARN messager.

Après avoir déclaré que c’était « l’option la plus contre intuitive que de choisir la voie de l’ARNm », Albert Bourla s’explique :

« PFIZER avait la maîtrise. Disons que nous avions une très bonne expérience et expertise dans de multiples technologies qui pouvaient donner un vaccin. L’adénovirus sur lequel sont basés certains des autres vaccins : nous étions très bons pour ça. Le vaccin à base de protéine recombinée, nous sommes très bons dans ce domaine. L’ARNm était la technologie pour laquelle nous avions le moins d’expérience, nous n’avions travaillé que deux années sur ce sujet. Et en fait, l’ARMn est une technologie qui n’avait jamais livré un seul produit jusqu’à ce jour : ni un vaccin ni aucun autre médicament. C’était donc très contre-intuitif. J’ai été surpris quand « ils » m’ont suggéré que c’était la voie à suivre. Et j’ai mis en doute leur avis … »

Source : https://twitter.com/verity_france/status/1502979409279655937?s=21

Vidéo d’Albert Bourla